Avocat dans un divorce par consentement mutuel : les 4 questions à se poser avant de le choisir

Si les époux souhaitent divorcer, le premier réflexe qu’ils doivent avoir est de consulter un avocat. Seulement, leur choix doit dépendre de quelques critères.

Serait-il possible de prendre un seul avocat ?

A priori non, car la loi exige que lors du nouveau divorce par consentement mutuel qui se fait devant le notaire, chaque époux doive être assisté par son propre avocat. C’est normal d’ailleurs, car le binôme d’avocat joue le rôle de protecteurs des intérêts des parties. Toutefois, dans le seul cas du divorce par consentement mutuel judiciaire, un avocat reste un choix possible. Ce type de divorce intervient quand l’un des enfants communs du couple demande à être entendu par le juge responsable de l’affaire.

Prendre un avocat est-il une obligation ?

Dans le cadre d’un divorce, il est impossible de ne pas prendre un avocat. Le fait de le consulter au plus tôt est d’ailleurs conseillé, car étant un spécialiste, il peut vous guider dans vos décisions et au cours du processus du divorce. Prendre un avocat est aussi obligatoire du fait que seuls les avocats sont habilités à rédiger et contresigner la convention de divorce dans le cadre d’un divorce par consentement mutuel. Cette convention sera par la suite déposée chez un notaire. Si vous songez donc à divorcer à l’amiable, la première étape de votre procédure est la prise de rendez-vous avec l’avocat.

Quelles sont les missions d’un avocat dans un divorce amiable ?

Dans une procédure de divorce amiable, l’avocat a 4 missions :

  • Informe en détail son client sur les conséquences juridiques des décisions qu’il serait amené à prendre.
  • Rédige la convention de divorce en collaboration avec l’avocat de l’autre époux.
  • Envoie pour signature la convention à son client et lui rappelle le respect obligatoire d’un délai minimum de réflexion de 15 jours prescrits par la loi.
  • Contresigne la convention puis la dépose chez le notaire.
  • Fait transcrire le divorce dans les actes d’état civil des époux une fois que la convention a été déposée au rang des minutes.

Combien coûte un avocat dans le cadre d’un divorce par consentement mutuel ?

Dans le cadre d’un divorce amiable, le coût d’un avocat reste très variable. Si vous souhaitez activer les choses tout en payant un moindre coût, optez de préférence un cabinet dont l’activité principale est le divorce. Ce choix est d’ailleurs le plus conseillé vu que le cabinet est spécialisé dans le cadre du divorce. Si vous avez toutefois peur de faire face aux mauvaises surprises et aux frais supplémentaires en cas de prolongation des discussions, vous pouvez toujours choisir parmi les avocats qui proposent des forfaits fixes.

Tags: No tags
0

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *