Gestion d’un litige avec un avocat

Dans le monde juridique, un avocat est un acteur indispensable, que ce soit en matière de conseiller ou encore de représentation. Pourtant, et parfois, l’on se retrouve en désaccord avec ce dernier pour diverses raisons. Mais dans le cas de manquement à ses devoirs d’avocat, la gestion du problème est plus complexe.

Les rôles et devoirs d’un avocat envers son client

Dans une procédure judiciaire, il est obligatoire de se faire représenter par un avocat. Et donc le principal rôle et devoir d’un avocat est de représenter son client devant la cour, mais également durant la durée de toute la procédure. Ensuite, un avocat se doit de soutenir son client, mais également de le conseiller sur la meilleure démarche à suivre dans son intérêt. Dans ce cas-ci, l’avocat doit indiquer au client toutes les possibilités qui s’offrent à lui, et de lui indiquer la meilleure solution, ainsi que la meilleure stratégie. Puis un avocat se doit d’être transparent envers son client. En sa qualité de soutien juridique, mais également de conseiller juridique, un avocat se doit d’indiquer à son client les pourcentages de réussite du projet afin que ce dernier puisse analyser de manière concrète les options qui s’offrent à lui. Enfin, un avocat a le devoir du secret professionnel ainsi que de faire tout son possible pour son client. En d’autres termes, un avocat a l’obligation de tout tenter afin de faire gagner son client.

Les principaux manquements et sources de litiges avec un avocat

Si dans la majorité des cas, les personnes constatant un manquement à ses devoirs de leur avocat préfèrent s’abstenir de porter plainte. La loi autorise de manière formelle de se saisir de la justice afin de faire valoir ses droits en cas de manquement à ses devoirs d’un avocat. D’une manière générale, si l’on exclut le problème des honoraires, les principales sources de litiges peuvent se résumer comme suit :

  • Le manque de transparence durant le procès ainsi que les problèmes de rendez-vous sont sans doute les principales sources de conflit. En cas d’infraction, on peut se saisir du tribunal de première instance pour réparation ;
  • Le non-respect des délais imposés par les procédures peut conduire à la perte du procès. Dans ce cas, l’on peut engager la responsabilité de l’avocat auprès du juge du tribunal judiciaire compétent ;
  • L’avocat semble ne pas détenir les compétences requises pour la réussite du procès. Une situation délicate qui nécessite la démonstration de l’incompétence de ce dernier ;

Procédure d’engagement de la responsabilité d’un avocat

Avant d’entamer une quelconque démarche contre son avocat, il est préférable dans un premier temps d’en changer. La loi nous autorise à changer autant de fois qu’on le souhaite, à condition de régler les frais s’y afférant. Et il est possible de trouver un avocat pas cher simplement sur internet. Avec son conseil, l’on peut se saisir du bâtonnier de l’ordre des avocats par l’envoi d’une lettre y développant le litige. Ou dans certains cas, saisir le juge de première instance du tribunal compétent.

Tags: No tags

Comments are closed.